LE DÉLICE DES ROOIBOS ET HONEYBUSH

Le rooibos est un buisson sauvage. Les aiguilles les plus fines sont cueillies puis oxydées pour obtenir cette couleur rouge si particulière. Plus le rooibos est rouge, plus il est de bonne qualité. 

Thé vert : histoire et origine
Image par Mirko Stödter de Pixabay

Le honeybush est une plante sauvage très difficile à cultiver. Cousin du Rooibos, son processus de fabrication est similaire. Son goût est légèrement plus doux et plus corsé, avec des notes délicates de miel et une couleur ambre.

Laissez-vous séduire par les arômes raffinés de nos rooibos et honeybush. Ces boissons désaltérantes, sans caféine et délicieuses se dégustent chaudes ou froides à tout moment de la journée.

Rooibos et Honeybush, quelles différences ?

Image par Quang Nguyen vinh de Pixabay

Les deux plantes d’origine indigène fleurissent à flanc de montagne. Les deux arbustes ne proviennent pas de la même plante : Aspalathus linearis pour le rooibos, et Cyclopia intermedia pour le honeybush. Les fleurs jeunes du honeybush ressemblent beaucoup aux genêts européens.

Côté saveurs, le rooibos dégage plutôt des arômes boisés, épicés avec des notes de caramel et de vanille. Le honeybush offre, lui, un goût plus floral, avec des notes sucrée et de miel.

La roue des arômes du Rooibos

Au niveau économique, le marché du rooibos est très important pour l’Afrique du Sud. Pour améliorer sa qualité, un panel d’experts et de scientifiques s’est réuni pour définir son profil dit sensoriel.

Plusieurs types ont été étudiés et comparés. La roue des saveurs qui en résulte détermine les arômes et les saveurs suivantes : boisés, épicées (cannelle, poivre), sucrées (caramel, miel, noisette, châtaigne), fruités (citron, fruits rouges) et floraux.

Rooibos : un thé rouge ?

Surnommé souvent hé rouge en Europe, le Rooibos n’a aucun lien avec le thé. Il se distingue, entre autres, par son absence totale de caféine. Arbuste de la famille des acacias, son nom signifie “buisson rouge” en afrikaans.

à l’inverse, le thé rouge, appelé Pu Erh, est lui bien issu de la famille classique des thés et de la plante Camellia Sinensis.